Les élus yvelinois devraient voter, vendredi 22 janvier, lors de la séance du Conseil départemental, le renforcement de l’aide allouée aux apprentis et aux jeunes en alternance en portant leur effort de 150 € à 500 €.

Convaincu des vertus de l’apprentissage et de sa faculté à faciliter l’arrivée sur le marché du travail, le Conseil départemental s’apprête à voter une nouvelle mesure pour renforcer son aide auprès des plus jeunes.

Vendredi 22 janvier, lors d’une séance plénière où le point d’orgue sera le vote du budget primitif 2016, les 42 conseillers départementaux devraient entériner le nouveau dispositif d’aide aux apprentis et aux jeunes en alternance.

Dorénavant, il ne faut plus obligatoirement être non-imposable pour bénéficier de la Bourse aux apprentis. « Nous souhaitons modifier les conditions d’admission, en remplaçant le critère de non-imposition par l’application d’un barème de revenus prédéfinis, et porter notre aide de 150 € à 500 € », explique Marie-Célie Guillaume, Vice-Présidente du Conseil départemental déléguée à l’économie, la formation professionnelle et l’enseignement supérieur.

Pour être éligible à la Bourse aux apprentis, il faudra :

  • Etre âgé de 16 à 25 ans révolus
  • Etre domicilié dans les Yvelines
  • Suivre une première année d’une formation de niveau III (BTS, IUT), IV (Bac Professionnel) ou V (Brevet professionnel, BEP, CAP) dans un établissement yvelinois
  • Ne pas dépasser le plafond de ressources (revenu brut global) : 9600 € pour une personne, 12 800 € pour un foyer de deux personnes, 16 000 € pour un foyer de trois, 19 200 € pour un foyer de quatre, etc.

Le dispositif d’aide aux apprentis s’inscrit dans le cadre du Règlement départemental d’aides sociales (Rdas) pour l’accompagnement des populations confrontées à des difficultés socio-économiques.

Tout savoir sur le dispositif

 

Source : Conseil départemental des Yvelines