Redoublement, poursuite d’études, formation professionnelle ou entrée dans la vie active… un dossier pour aider chacun à trouver sa solution face à un échec au bac.

Si vous vous demandez que faire sans le bac, ne manquez pas le dossier consacré par l’Onisep sur les différentes pistes à suivre pour trouver votre chemin.

Au sommaire du dossier « que faire sans le bac ? » :

  • Se présenter de nouveau, le meilleur passeport pour continuer ses études reste le bac. Vous avez plus de chances de le réussir à la deuxième tentative. Alors courage !

  • Continuer ses études, quelques formations supérieures sont ouvertes aux non-bacheliers. Certaines exigent cependant le « niveau bac » (soit une moyenne supérieure ou égale à 8/20 pour l’ensemble des épreuves).

  • Étudier tout en travaillant avec l’alternance. Grâce à l’alternance, il est possible d’étudier tout en travaillant. Un bon compromis pour ceux qui souhaitent apprendre auprès des professionnels. Cette formule favorise l’accès à l’emploi une fois diplômé. Plusieurs formations sont proposées sous contrat d’apprentissage ou de professionnalisation. Lire la suite

  • Travailler dans la fonction publique. Sans le bac, il est possible de travailler dans la fonction publique sous différents statuts.

  • Reprendre des études plus tard. Vous avez quitté l’école sans le bac ? Il existe des solutions vous permettant de reprendre des études supérieures, de passer des concours d’entrée dans des écoles ou encore de valider vos acquis professionnels.

Pour en savoir plus…

Lire plus : Sans le BAC, les bons conseils de l’Onisep

Source : Jeunes.gouv.fr