Ajustement des programmes, réforme du lycée et interdiction du téléphone portable, retour à la semaine des 4 jours et mise en oeuvre du plan mercredi.

C’est la première fois que le Ministre de l’éducation nationale s’adresse aux enseignants par une lettre du 26 avril 2018 sans publier de circulaire de rentrée ; cette lettre est accompagnée de quatre notes de service publiées au Bulletin officiel sur :=

  • l’apprentissage de la lecture,
  • l’enseignement de la grammaire et du vocabulaire,
  • l’enseignement du calcul
  • et la résolution des problèmes à l’école élémentaire.

 Cette année, la rentrée 2018 intervient donc le :

  • vendredi 31 août pour enseignants,
  • lundi 3 septembre pour les élèves.

 Au sommaire du dossier dédié par vie.publique.fr à la rentrée scolaire 2018 :

  • Dédoublement des classes de CP et de CE1 (effectif maximum de 12 élèves par classes, dispositif « Plus de maîtres que de classes »).
  • Pédagogie et ajustement des programmes (renforcement de la maîtrise de la langue et amélioration de l’enseignement des mathématiques, mise en place de nouvelles évaluations, méthode syllabique pour l’apprentissage de la lecture et une dictée quotidienne, « projets d’ajustement et de clarification », le positionnement de l’intersyndicale de l’éducation FSU, SE-Unsa, Unsa-éducation, la CGT-éduc’action, Solidaires, Sud-éducation, FNEC-FP-FO, SGL, l’UNEF, FCPE).
  • Premières mises en œuvre de la réforme du lycée (réforme du baccalauréat, test de positionnement des élèves, accompagnement personnalisé des lycéens, 54 heures -à titre indicatif) consacrées à l’orientation des lycéens.
  • Rythmes scolaires dans l’enseignement du premier degré (retour pour la quasi totalité des communes à la semaine de quatre jours, le « Plan mercredi »).
  • Interdiction du téléphone portable (loi du 3 août 2018 relative à l’encadrement de l’utilisation du téléphone portable dans les établissement d’enseignement scolaire).

 Pour en savoir plus, cliquez ici…

Lire plus : Rentrée 2018, les nouveautés avec vie-publique.fr

Source : Jeunes.gouv.fr