En classe de 3e, dès le mois de février, une fiche de vœux provisoire est à remplir par la famille du collégien. Ensuite le bulletin trimestriel en mars donne l’avis provisoire du conseil de classe. Enfin, courant mai,une fiche de vœux doit préciser où le lycéen souhaite s’inscrire. C’est seulement en juin qu’un avis définitif est rendu par le conseil de classe. S’il ne convient pas au jeune, la famille à trois jours pour faire appel devant une commission qui tranchera. Il s’agit bien d’un véritable carrefour en terme d’orientation ; après la classe de 3e, trois voies sont envisageables selon les choix et les résultats scolaires :

La voie générale

Choisir la voie générale, c’est se diriger vers l’un des trois bacs généraux existants :

  • le bac L (littéraire)
  • le bac ES (économique et social)
  • le bac S (scientifique).

Leur objectif est d’acquérir une bonne culture générale et de préparer à des études supérieures courtes ou longues.

Le jeune intéressé par cette voie intègrera après la 3e une classe de seconde générale et technologique. Outre les mêmes matières obligatoires qu’en 3e, le lycéen suivra deux enseignements de détermination (EDD), voire un enseignement facultatif qui lui permettront de faire le choix entre voie générale, voie technologique et série du bac.

Le choix des EDD est important dans la mesure où il peut déterminer le choix de la série du bac sans toutefois vous pénaliser dans votre choix futur. Attention tous les EDD ne sont pas proposés par l’ensemble des établissements.

En fin de seconde, le choix du bac s’impose. Quelle que soit la série choisie, il faudra choisir des enseignements optionnels en classe de 1re et des enseignements de spécialité en classe de terminale.

La voie technologique

Il existe 8 bacs technologiques qui conduisent à des études supérieures technologiques de type STS, IUT, écoles spécialisées. Les études alternent entre enseignements généraux et nouvelles matières en lien avec le domaine technique choisi. Le jeune intéressé par cette voie intègrera après la 3e une classe de seconde générale et technologique.

  • Le bac STI2D (sciences et technologies de l’industrie et du développement durable)
  • Le bac STD2A (sciences et technologies design et arts appliqués)
  • Le bac STMG (sciences et technologies du management et de la gestion)
  • Le bac ST2S (sciences et technologies de la santé et du social)
  • Le bac STL (sciences et technologie de laboratoire)
  • Le bac STAV (sciences et technologies de l’agronomie et du vivant)
  • Le bac hôtellerie
  • Le bac TMD (techniques de la musique et de la danse)
    Options instrument ou danse
Les secondes spécifiques, assimilées à celle d’une classe de seconde générale et technologique, correspondent à la première année des bacs hôtellerie, TMD et à quelques spécialités de brevet de technicien (agricole) (BT ou (BTA)). Ce choix s’effectue dès la classe de 3e et sujet à sélection (tests, entretiens). Renseignez-vous dès le mois de janvier pour connaître les modalités de recrutement.

La voie professionnelle

Qui dit voie professionnelle, dit choix d’un métier. Les enseignements généraux restent d’actualité même s’ils sont plus en lien avec le monde de l’entreprise. En parallèle, des enseignements professionnels sont proposés en atelier et en entreprise.

Cette année, la voie professionnelle a été rénovée : les BEP disparaissent presque tous et les bacs pros se préparent désormais après la 3e en 3 ans. Voici un petit récapitulatif des choix possibles :

Les certificats d’aptitude professionnelle (CAP) / 2 ans

Il existe quelques 200 spécialités de CAP ou CAPA (agricole) qui préparent à l’acquisition de techniques professionnelles précises pour apprendre un métier.
L’obtention d’un CAP peut conduire à la vie active mais également à la poursuite d’études (bac pro, mention complémentaire, brevet professionnel, autre CAP…).

Les brevets d’étude professionnelles (BEP)

Les BEP ne sont plus des diplômes mais des certifications intermédiaires obtenues en cours de formation de bac pro.

Les bacs pros / 3 ans

Il existe quelques 75 spécialités de bac pro qui préparent à la maîtrise de techniques professionnelles précises. Avec la création de la seconde professionnelle, il existe une passerelle pour intégrer une 2e année de CAP. De même, les lycéens peuvent obtenir un BEP ou un CAP en certification intermédiaire durant leur scolarité.

Certains bacs pros préparent bien à la vie active ; une poursuite d’études peut être envisagée selon les résultats et la motivation du candidat.

En lycée professionnel ou en centre de formation d’apprentis ?

Les diplômes professionnels, notamment les CAP et les bacs pros peuvent se préparer en lycée professionnel à temps plein ou bien par la voie de l’apprentissage dans un centre de formation d’apprentis (CFA).