QU’EST-CE QUE LE SERVICE CIVIQUE ?

Le Service Civique est un engagement volontaire au service de l’intérêt général, ouvert à tous les jeunes de 16 à 25 ans, sans condition de diplôme, étendu jusquà 30 ans pour les jeunes en situation de handicap ; seuls comptent les savoirs-être et la motivation.

Indemnisation:
Le Service Civique, indemnisé 580 euros net par mois, peut être effectué auprès d’associations, de collectivités territoriales (mairies, départements ou régions) ou d’établissements publics (musées, collèges, lycées…), sur une période de 6 à 12 mois en France ou à l’étranger, pour une mission d’au moins 24h par semaine. Un engagement de Service Civique n’est pas incompatible avec une poursuite d’études ou un emploi à temps partiel.

Dans 9 domaines d’intervention:
Il peut être effectué dans 9 grands domaines: culture et loisirs, développement international et action humanitaire, éducation pour tous, environnement, intervention d’urgence en cas de crise, mémoire et citoyenneté, santé, solidarité, sport.

Découvrir le Pouvoir d’Etre Utile 

Plus d’informations et offres de missions www.service-civique.gouv.fr

 

Janvier 2019

La délégation interministérielle pour l’accueil et l’intégration des réfugiés lance en partenariat avec l’agence du Service civique, un grand programme national pour les réfugiés baptisé Volont’R.

Ce programme repose sur une double proposition : d’une part en permettant à 1500 jeunes citoyens français de 18 à 25 ans de s’engager dans une mission de service civique en faveur des réfugiés et d’autre part l’engagement citoyen de 500 jeunes réfugiés en missions de service civique adaptée à leur situation. Ces missions durent en moyenne 8 mois et le volontaire bénéficie d’une indemnité de 577€ par mois.

En adhérant à ce programme, les associations et institutions publiques s’associent à cette démarche en proposant des missions de service civique en faveur des réfugiés autour de l’ouverture culturelle, la découverte de la société française, la pratique sportive ou l’accompagnement dans des démarches administratives. Ainsi les volontaires vont à la rencontre des réfugiés pour partager avec eux leur expérience de la France.

Afin que la maitrise de la langue française ne soit pas un obstacle à l’engagement citoyen, les volontaires-réfugiés mèneront des missions d’intérêt général adaptées et suivront des cours de « français-langue étrangère » deux demi-journées par semaine tout au long de leur engagement.

Pour en savoir plus sur le projet Volont’R et le calendrier de sa mise en place, vous pouvez nous contacter à contact-diair@interieur.gouv.fr